mardi 24 novembre 2009

Pronovias : le supermarché de la robe de mariée


Aujourd'hui est un jour à marquer d'une pierre blanche. J'ai enfin mis les pieds dans une boutique destinée aux robes de mariées. Ce sont en fait deux copines qui m'y ont traînée, après un long après-midi de glande entre boutiques trop chères et pauses Starbucks.

Je n'avais, jusqu'à présent, aucune envie de me mettre à prospecter ma future robe sinon confortablement nichée derrière l'écran de mon Mac, parce que :

1/ Comme nous toutes, j'ai des kilos à perdre (10 en tout).

2/ Je ne suis pas entièrement convaincue de vouloir me marier dans une robe classico-classique.

J'ai quand même poussé les portes de la boutique Pronovias placée entre les Tuileries et la Madeleine. Je pense avoir fait le bon choix en me tournant vers la marque espagnole pour une "première prise de contact" avec la dentelle, la mousseline de soie et autres fanfreluches.

Les femmes mariées sont toutes d'accord sur un point : Pronovias est un passage obligé,- que dis-je !-, LE rituel d'ouverture de la chasse à la robe parfaite. L'enseigne dispose en effet d'une gamme de prix assez ample (de 800 à 7000 euros environ) et d'un choix de modèles plutôt large (presque 200). En gros, c'est l'endroit idéal pour déterminer ce qui nous VA.

Pour l'heure je me suis contentée de retenir une petite dizaine de modèles choisis sur catalogue et de prendre rendez-vous pour dans un mois et demi (ils sont DÉBORDÉS, et surtout le samedi).

La règle d'or qu'il convient de garder à l'esprit lorsque l'on part en quête de SA robe : On finit toujours par choisir un modèle que l'on n'avait absolument pas retenu au départ.

Je commence donc à me "mentaliser" dès aujourd'hui afin d'être la nana la plus ouverte d'esprit le jour de mes essayages. Et ça s'annonce plutôt mal, puisque je m'illustre généralement par mes indéboulonnables positions sur absolument tout :).

La question du physique mise de côté, je suis obligée d'exclure les robes rigides ou multi-couches, car je me marie en Espagne à la fin de l'été (mucho calor). Je bannis également presque systématiquement le bustier, car même si les créateurs font des doublures merveilleuses, mon 85 DD ne défiera jamais les lois de l'apesanteur.

À suivre : mes essayages chez Pronovias.

Quelques modèles plutôt sympa pour tester les coupes Pronovias 2010 :

Modèle Manhattan © Pronovias


Modèle Templo © Pronovias

Modèle Terma © Pronovias

Modèle Malibu © Pronovias

Demain, je posterai ma sélection de robe signées Manuel Mota pour Pronovias.

1 commentaire :

  1. Bonjour,
    Ton article m'a fortement fait sourire : je suis passée par là il y a 2 mois, entre les : je ne veux pas de bustier, toutes les filles en portent et mon 90 E ne tiendra pas, by the way. Pas de froufrous, je veux pas avoir l'air d'une meringue, pas de matière satinée ... Au final, j'ai une robe aux antipodes de ce que j'avais en tête au départ ... et bustier ... Ceci étant dit, la France de chez Pronuptia est un bijou de légèreté, malgré ce que laisse croire la photo. Bonne chance, NBoire

    RépondreSupprimer

Petits mots doux, gentilles participations ou toute autre demande bienvenus !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...